Comment soigner infection urinaire naturellement ?

L’infection urinaire ou la cystite rongent la vie de plusieurs femmes dans le monde. Même si on en parle pas très souvent, l’infection urinaire, est une maladie qui peut conduire à la mort lorsqu’elle est banalisée. La cystite est une maladie qui peut être causée par le port de vêtements synthétiques, les rapports sexuels, se retenir d’uriner… Aussi la bactérie Escherichia Coli est à 80% des cas, cause des infections urinaires. A cet effet, si vous voulez vous débarrasser de ce mal, voici quelques remèdes qui vous y aideront.

Infection urinaire et remèdes naturelles

L’infection urinaire est une inflammation douloureuse de la vessie. Lorsque vous en souffrez, faites diligence pour trouver des remèdes pouvant la calmer. Pour vous libérer des douleurs lancinantes de l’infection urinaire, vous pouvez vous pencher vers les remèdes naturels.

Lire également : Sténose de l'urètre, qu'est-ce que c'est ?

Boire beaucoup d’eau

Ainsi, le premier remède naturel qui est à la portée de tout le monde, c’est bien l’eau. Pour guérir la cystite, il est conseillé de boire assez d’eau. Cela parait peut-être amusant, mais bel bien une recette très efficace pour traiter l’infection urinaire. Car l’infection urinaire commence lorsque les bactéries envahissent les parois de la vessie. Ainsi, pour évacuer ces bactéries, il est très important d’uriner. Et nous savons bien que pour uriner, il faut d’abord boire. C’est d’ailleurs pourquoi les victimes de la cystite doivent boire beaucoup d’eau. Ceci vous permettra d’évacuer le plus vite possible les bactéries qui vous rongent la vessie.

Les concoctions de thym

Parallèlement, vous pouvez faire l’option de la concoction. En effet, pour son caractère antibactérien, les feuilles de Thym peuvent vous soulager de votre mal.  Vous pouvez donc faire une infusion des branches de Thym dans l’eau bouillante, puis prendres la solution filtrée obtenue. Le grand avantage du Thym pour une femme qui souffre d’une infection urinaire, est qu’il est diurétique et augmente le volume urinaire. Le Thym stimule aussi les fonctions d’élimination. De ce fait, vous assisterez à l’évacuation des bactéries en cause.

A découvrir également : Quel est le meilleur hôpital du monde ?

Le jus de cranberry

De même, le jus de cranberry a révélé ses capacités en matière de traitement des infections urinaires. Ainsi, si vous prenez le jus de cette petite baie rouge, il est évident selon les recherches scientifiques, que vous réduirez la fréquence des récidives des infections urinaires de 20 à 60%. Si vous êtes allergique au goût aigre du jus, vous pouvez vous recourir au miel de bruyère callune. Ce miel en tant qu’antiseptique urinaire, participe également au traitement des cystites. Par ailleurs, il existe d’autres fruits ou plantes dont les vertus pourront vous surprendre dans le processus du traitement naturel des infections urinaires.

Autres fruits

Le citron par exemple est antiseptique insoupçonnable. En effet, grâce à sa richesse en vitamine C, immunostimulante, vous pouvez vite traiter votre mal. De même, la richesse du persil en flavonoïdes et en sel de potassium, lui confère une fonction diurétique et dépurative. Le persil permet d’augmenter naturellement le volume urinaire et favorise le bon fonctionnement des reins. En prenant le persil pour traiter les infections urinaires, vous lutter également contre le problème de rétention d’eau et de prévenir les crises de goutte d’eau.

Infection urinaire : ce qu’il faut savoir.

Dès que vous sentez les symptômes de l’infection urinaire, commencez le plus tôt possible les traitements préventifs. Vous pouvez poursuivre ce traitement durant 4 à 6 jours, en buvant 1,5 L par jour. Même là encore, lorsqu’il n’y aurait pas d’amélioration, rendez-vous chez votre médecin pour prendre son avis. De ce fait, seul un médecin peut vous prescrire un antibiotique. Autrement dit, il n’est pas prudent de vous traiter sans consulter votre médecin. Il revient donc à votre médecin seul de vous dire si vous pouvez traiter votre infection urinaire sans les antibiotiques. Car ce n’est qu’après votre consultation que le médecin saura quel produit ou médicament vous pourrez utiliser. Dans le cas où malgré les traitements, il n’y a pas d’amélioration, il est conseillé de reprendre contact avec votre médecin. Il pourra vous demander une analyse d’urine (ECBU). En effet, c’est le moyen le plus sûr pour détecter quelle bactérie est à la base de votre infection urinaire.

Les causes de l’infection urinaire et comment les prévenir

On sait que les femmes sont souvent plus sujettes aux infections urinaires, notamment en raison de leur anatomie. Effectivement, l’urètre chez la femme est court et proche de l’anus, ce qui facilite l’accès des bactéries à la vessie. Mais cela ne veut pas dire que les hommes ne peuvent pas être touchés par cette infection. Les causes principales d’une infection urinaire sont les suivantes : une toilette intime mal effectuée (du dos vers le pubis), un rapport sexuel non protégé avec éjaculation dans le vagin ou encore une miction retardée.

Pour prévenir ces infections, vous devez vous nettoyer du pubis vers l’arrière afin d’éviter toute contamination fécale. Vous devez éviter de retenir l’urine dans la vessie comme le fait de se retenir trop longtemps avant d’aller aux toilettes.

Une alimentation saine et riche en fibres peut aussi aider à prévenir les infections urinaires. Le jus de canneberge a été prouvé pour réduire le risque d’infection urinaire car il contient des composants qui empêchent certains types de bactéries d’adhérer à la vessie.

Boire suffisamment d’eau permet au corps d’éliminer rapidement ou de diluer tout agent pathogène présent dans votre système urogénital et réduit ainsi le risque d’infection.

Vous devez prendre soin de votre hygiène personnelle afin d’éviter une infection urinaire. Si vous en êtes atteint(e), n’attendez pas pour consulter un médecin qui sera à même de déterminer la gravité de l’infection et de prescrire les traitements nécessaires (notamment des antibiotiques). En revanche, si vous souhaitez prévenir toute infection future, veuillez respecter les conseils cités ci-dessus, notamment ceux relatifs aux règles d’hygiène intime et au maintien d’une alimentation équilibrée accompagnée d’une consommation régulière en eau et jus de canneberge qui ont montré leur efficacité dans la prévention contre ces infections courantes mais désagréables.

Les aliments à privilégier et à éviter pour prévenir les infections urinaires

Outre une hygiène personnelle rigoureuse, pensez à bien prêter attention à votre régime alimentaire afin de prévenir les infections urinaires.

Les aliments riches en fibres, comme les légumes verts feuillus et les fruits frais, sont excellents pour la santé du système urogénital. Les fibres aident le corps à éliminer rapidement l’excès d’eau qui pourrait entraîner des bactéries dans la vessie. Ces aliments contribuent au maintien de la flore intestinale saine en favorisant la croissance de bonnes bactéries.

La consommation d’eau doit aussi être surveillée. En effet, un manque d’hydratation peut conduire à une concentration excessive de toxines dans le sang et donc augmenter le risque d’infection urinaire. Les boissons sucrées peuvent aussi contribuer à la croissance des bactéries dans le système urinaire et augmenter ainsi le risque d’infection. Il est donc recommandé de limiter leur consommation.

Une alimentation saine et équilibrée peut aider à prévenir les infections urinaires. En privilégiant certains aliments tels que ceux riches en fibres et en eau, vous pouvez réduire votre risque d’infection. À l’inverse, pensez à bien limiter ou même éviter certains autres types d’aliments qui pourraient conduire à une augmentation du risque d’infection. N’oubliez pas non plus qu’une bonne hygiène personnelle complète ces mesures préventives simples mais efficaces pour protéger votre système urogénital des infections, que vous soyez une femme ou un homme.

vous pourriez aussi aimer