Tout savoir sur le breathwork

3

Le breathwork fait partie des techniques de méditation et de relaxation les plus en vogue du moment. En plus de présenter de nombreux avantages, il est très facile à pratiquer. Vous souhaitez en apprendre à propos ? Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle méthode.

Comment faire du breathwork ?

Le principe du breathwork est relativement simple. Il faut d’abord se préparer en se mettant en position couchée. Il faut également disposer ses mains de part et d’autre de son torse : une au niveau de la poitrine et l’autre au niveau du ventre. Une fois que vous êtes prêt, il faut inspirer un grand coup d’air pour gonfler votre ventre.

A lire aussi : Quelle formation de niveau Bac ?

Il faut ensuite faire de même pour gonfler la poitrine en gardant l’air dans le ventre. La dernière étape consiste à rejeter tout l’air emprisonné en expirant suffisamment fort. Cet exercice doit être répété plusieurs fois afin d’entrer dans un état de transe. Ceci permet d’avoir accès à certaines zones cachées de son subconscient et de sa mémoire.

Comment se déroulent les séances de breathwork ?

Il existe deux types de séances de breathwork : celles individuelles et celles collectives. Dans le premier cas, le pratiquant s’installe tout seul chez lui et démarre la séance en répétant l’exercice de base. S’il le maîtrise bien, il pourra facilement entrer dans sa propre conscience pour se vider l’esprit.

A voir aussi : Comment trouver un orthophoniste rapidement ?

Les séances collectives se déroulent sous la supervision d’un coach. Il s’agit d’un expert de la technique de méditation. C’est lui qui donne les consignes et aide à la réalisation des exercices de respiration. Il arrive que ces séances soient organisées sous forme de séjour pour rassembler plus de personnes.

Que faut-il savoir à propos du séjour breathwork ?

Les séjours breathwork rassemblent parfois des milliers de personnes. La différence avec les séances classiques de groupe réside dans le cadre où ils se déroulent. En effet, les organisateurs ont tendance à inviter les participants dans des endroits reculés. Le but est de les éloigner le plus possible de leur environnement habituel pour faciliter la concentration.

Le nouvel environnement est souvent plus calme ce qui leur permet aussi de réaliser les exercices avec plus de facilité.

Les avantages du breathwork

Le breathwork permet d’abord de se vider l’esprit. Le fait de se débarrasser des émotions négatives permet d’apaiser sa conscience. C’est aussi un excellent moyen de se forger un véritable mental d’acier. En effet, les pratiquants font souvent face à leurs plus grandes peurs et finissent par les surmonter.

Il faut également reconnaître que le breathwork est la meilleure solution relaxante pour se concentrer. Les séances de méditation permettent en effet de faire le vide dans la tête et d’accéder à l’intégralité de sa mémoire. Ceci est possible grâce à l’état de transe dans lequel les pratiquants se trouvent au cours des séances.

Les risques du breathwork

La pratique du breathwork comporte également quelques risques. En effet, les pratiquants ont généralement des vertiges, des pertes de connaissances, des crises de panique et bien d’autres. Il faut toutefois souligner que ces risques sont mineurs, car ils ne représentent pas un danger pour l’individu.

Dans la plupart des cas, ils sont observés chez les novices. Ils seront donc immunisés contre les effets secondaires après quelques séances. Pour les éviter ou les surmonter, l’idéal serait de participer à des séances collectives pour bénéficier de l’aide du moniteur.

En somme, retenez que le breathwork est une méthode de méditation basée sur l’amplification de la respiration. Il est très simple à réaliser et présente même de nombreux avantages. Toutefois, les nouveaux pratiquants sont parfois exposés à des risques. Il leur est donc recommandé de participer à des séances en groupe pour s’habituer.

vous pourriez aussi aimer