L’investissement immobilier durable : l’approche éthique de Philippe Germain dans un marché supervisé par l’AMF ou d’autres instances de régulation internationales

La tendance est au développement durable et le secteur de l’immobilier ne fait pas exception, comme l’explique Philippe Germain, fondateur de CEG Invest. Les formes prises par cette approche soucieuse de l’environnement sont diverses : efficacité énergétique, photovoltaïque et solaire thermique, isolation, réhabilitation des sites dégradés, etc. Le développement durable permet, selon Philippe Germain, d’exploiter de manière optimale son portefeuille immobilier et d’améliorer son rendement.

Les opportunités sont réelles. La réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et des dépenses d’exploitation contribue, affirme Philippe Germain,  à augmenter la valeur des biens immobiliers. L’investisseur peut aussi tirer parti, selon le fondateur de CEG Invest, des incitations fiscales, tout en s’appuyant sur un marché supervisé par l’AMF Québec (Autorité des marchés financiers) lors de l’analyse d’une opportunité d’investissement.

A lire en complément : ITEA Prop : fonctionnement

Immobilier durable : les principes expliqués par Philippe Germain

L’immobilier durable, nous explique le fondateur de CEG Invest, s’appuie sur le respect des exigences réglementaires. Celles-ci sont propres aux différents pays, mais les grandes lignes demeurent les mêmes, qu’il s’agisse de la loi sénatoriale 261 en Californie, de la loi 97 de New-York ou des différentes mesures d’ores et déjà imposées aux acteurs de l’immobilier en Europe ou au Canada. Pour Philippe Germain, il est indispensable que l’investisseur immobilier se tienne régulièrement au courant des nouvelles réglementations.

Les préoccupations environnementales peuvent sembler un luxe, à une époque où les propriétaires bailleurs et les investisseurs sont confrontés à nombre de défis financiers ou de gestion locative (taux de vacance accru, défaillances plus fréquentes des locataires qui ne peuvent plus payer, etc.). C’est faux, nous explique Philippe Germain, pour qui l’approche durable de l’investissement immobilier constitue l’une des meilleures stratégies pour créer de la valeur.

A lire aussi : Les critères essentiels pour choisir votre location de camion de déménagement

Les organismes prêteurs et les banques ont tendance à privilégier les projets durables lors de l’octroi de crédits, tel que la société hypothèquaire du Canada qui octroie des garanties ou banque pour ce type de projet, permenant aux promoteurs de profiter de prêts aux termes fort avantageux. Quant aux investisseurs qui participent à des levées de fonds, le fondateur de CEG Invest nous révèle qu’ils sont de plus en plus sensibles aux placements écologiques, tout en privilégiant les opérations supervisées par l’AMF Québec, l’Autorité des marchés financiers ou d’autres instances de régulation internationales. Pour Philippe Germain, l’investissement dans l’immobilier durable permet aussi d’attirer des locataires pouvant payer des loyers plus élevés, en leur proposant des bâtiments écologiques et sains.

En d’autres termes, affirme Philippe Germain, la perspective durable dans l’immobilier contribue à créer un avantage concurrentiel, même sur un marché tendu ou complexe.

Philippe Germain analyse les avantages de l’immobilier durable

L’immobilier durable permet une réduction des coûts d’exploitation, en améliorant la ventilation, l’éclairage, la consommation énergétique et la conception d’ensemble des bâtiments. Il s’agit, selon Philippe Germain, d’une approche qui convient aussi bien à l’immobilier à usage résidentiel qu’à l’immobilier de bureaux.

En misant sur des bâtiments durables et économes en énergie, les propriétaires immobiliers contribuent à optimiser le taux d’occupation. Ils attirent de nouveaux locataires dès le départ des précédents. Les promoteurs et gestionnaires de projets immobiliers améliorent leur image de marque, une préoccupation constante chez Philippe Germain. Le fondateur de CEG Invest accorde depuis toujours une attention particulière aux recommandations de l’AMF Québec en termes de transparence financière.

Pour atteindre ces objectifs grâce à des initiatives environnementales et sociales, les propriétaires, les opérateurs et les investisseurs immobiliers se doivent d’élaborer une stratégie qui inclut le suivi des progrès réalisés en matière de durabilité et la communication d’informations sur le développement durable.

Pour les investisseurs privés, se tenir au courant des dernières tendances et des nouvelles règles relève souvent du défi. Il peut dans ce cas être intéressant de participer à une levée de fonds en vue d’un projet d’envergure, qui intègre des préoccupations environnementales. Dans tous les cas, les investisseurs ont intérêt à s’orienter vers les collectes de fonds sécurisées par l’Autorité des marchés financiers (AMF Québec).

Supervision de l’AMF et immobilier durable : un duo gagnant selon Philippe Germain

Le marché immobilier actuel est exigeant. Mais ce sont précisément ces exigences en matière de transparence financière (avec la supervision de l’AMF Québec), combinées aux nouvelles réglementations en matière de durabilité, qui offrent les meilleures opportunités d’investissement, selon le fondateur de CEG Invest. L’investisseur, nous confie Philippe Germain, bénéficie d’une sorte de prime à l’investissement durable, puisque la durabilité constitue un puissant moteur de croissance.

Avec l’immobilier durable, les propriétaires, les investisseurs et les bailleurs peuvent mieux tirer parti des loyers et des prix de vente en tenant compte des factures d’énergie à faible coût. La réduction des dépenses dans les immeubles locatifs peut se traduire par des économies significatives, sans compter l’impact positif sur la fidélisation des locataires, comme nous l’explique Philippe Germain.

Dans un contexte de récession économique, les investisseurs ont besoin d’être sécurisés. Pour Philippe Germain, l’AMF Québec (Autorité des marchés financiers) y contribue. La supervision exercée par l’AMF Québec joue un rôle crucial dans l’établissement d’un environnement financier plus solide et plus durable.

vous pourriez aussi aimer