Jusqu’à quel âge doit-on prendre une assurance scolaire ?

L’assurance scolaire est un moyen pour les parents de protéger leurs enfants des accidents de circulation. En effet, elle comporte des garanties qui protègent vos enfants même pendant les activités périscolaires. Cette assurance n’est pas obligatoire, mais elle reste fortement conseillée pour la sécurité de votre enfant. Jusqu’à quel âge doit-on prendre une assurance scolaire ? Nous répondons avec précision à cette question dans notre article. Aussi, vous trouverez dans cet article, l’essentiel à savoir pour souscrire à une meilleure assurance scolaire.

L’âge idéal pour une assurance scolaire

Le plus souvent, les parents souscrivent à une assurance scolaire pour leurs enfants dès la maternelle jusqu’à la fin du lycée. Pour plus de sécurité, il est possible de souscrire à une assurance scolaire à vos enfants pour tout leur cursus scolaire. Ainsi, vous pouvez souscrire à cette assurance depuis la maternelle jusqu’à la fin des études supérieures de vos enfants à 24 ans plus ou moins.

A lire également : Quel jour de Noël 2020 ?

En effet, cette assurance fournit des garanties adaptées aux besoins évolutifs de vos enfants. Notez que rien ne vous y oblige, il n’y a pas d’obligation juridique. Cependant, l’assurance scolaire après le bac protège vos enfants :

  • En cas d’accidents sur le campus ;
  • Au cours des activités scolaires et extrascolaires ;
  • Et également lors des déplacements du jeune étudiant.

Il est donc très utile de conserver une assurance scolaire jusqu’à l’université.

A voir aussi : Pronote Joffre : connexion à l'espace de vie scolaire

Quelles sont les garanties d’une assurance scolaire ?

L’assurance scolaire comporte deux types de garanties : la garantie responsabilité civile et la garantie individuelle accident.

La garantie responsabilité civile

Ce type de garantie couvre les dommages causés à autrui par votre enfant. Ainsi, elle prend en charge les dommages corporels ainsi que les dommages matériels lorsque votre enfant est à l’origine de l’accident. Attention ! Lorsque votre enfant se rend en cours avec un véhicule à moteur, l’assurance ne couvrira pas les dommages causés.

La garantie individuelle accident

La garantie individuelle accident prend en charge les dommages corporels subis par votre enfant et ce peu importe s’il y a présence ou non d’un responsable. Cette garantie protège ainsi votre enfant contre les accidents durant sa scolarité notamment lors des sorties éducatives, voyages scolaires ou visites de musées. Notez qu’elle prend en charge :

  • Le rapatriement médical ;
  • Les frais médicaux ;
  • Les frais d’hospitalisation.

En cas d’incapacité permanente causée par un accident, la garantie individuelle accident permet d’obtenir le versement d’une rente.

Quels sont les risques divers en assurance ?

Comment souscrire à une assurance scolaire ?

Avant de souscrire à une assurance scolaire pour votre enfant, vérifiez auprès de votre assureur si vous n’avez pas déjà souscrit à une autre assurance qui le couvre. Si c’est déjà le cas, vous n’aurez plus besoin de souscrire à une autre assurance. Au cas contraire, vous pouvez souscrire à ce type d’assurance auprès de votre assureur ou de n’importe quel assureur de votre choix.

Cette souscription peut se faire en seulement quelques étapes en ligne. D’abord, vous devez renseigner vos coordonnées. Ensuite, vous allez choisir la formule que vous voulez et procéder à la signature du contrat d’assurance de manière électronique. Pour finir, vous devez procéder au paiement de la cotisation qui s’élève généralement à environ 10 € par enfant et par an. Notez que cette procédure ne prendra que quelques minutes.

Par ailleurs, vous pouvez également souscrire à une assurance scolaire en passant par une association de parents d’élèves.

Que faut-il faire en cas d’accident ?

Deux cas peuvent se présenter selon que votre enfant soit victime ou responsable.

Lorsque l’enfant est victime (blessé)

Il faut :

  • Recenser tous les renseignements sur les circonstances de l’accident ;
  • Demander l’établissement d’un certificat détaillé sur la nature des blessures et leur possible évolution ;
  • Déclarer l’accident à votre assureur au plus tard dans les cinq jours ouvrés après l’accident.

Aussi, vous devez conserver les décomptes de remboursement de la sécurité sociale et également ceux de votre mutuelle.

Lorsque l’enfant est responsable

Lorsque votre enfant est à l’origine de l’accident, vous devez le déclarer via lettre avec accusé de réception. Après cela, vous devez informer votre assureur qui se chargera d’indemniser la victime.

vous pourriez aussi aimer