Quels sont les avantages de l’invalidité ?

4

Dans cet article, nous parlerons des personnes handicapées, des degrés d’invalidité, des pourcentages, des avantages, des droits et des avantages et bien plus encore. Toutes les informations sont liées à l’exécution des procédures dans le domaine de l’administration.

Explication du terme « invalidité »

Une personne est considérée comme ayant un « handicap » lorsqu’elle souffre d’une condition qui la limite ou l’empêche de développer sa vie de façon autonome « diversité fonctionnelle » . C’est un terme qui a des noms différents ou à chaque endroit il est connu d’une manière. Bien qu’il soit actuellement préférable d’utiliser la , car le « handicap » peut conduire à stigmatiser la situation de la personne et à entraver son intégration dans la société.

A lire en complément : Quel est le meilleur hôpital du monde ?

Cela évite toujours de contribuer aux stéréotypes et aux préjugés envers les personnes ayant une diversité fonctionnelle.

Il en va de même pour d’autres termes tels que « handicapé » (signifiant simplement et simplement « moins valide »), invalide (équivalent à « invalide »), anormaux (« moins que la normale »), etc.

Lire également : Comment travailler dans un jardin d'enfants sans diplôme ?

1986).

L’ acronyme AVD que vous trouverez tout au long de cet article informatif signifie Par conséquent, la définition du « handicap », mesurée par degrés, devrait être prise en compte comme une définition technique utilisée par les administrations, souvent liée aux conséquences de tout préjudice causé à une personne après avoir subi un accident du travail. « Activités de la vie quotidienne »

La conclusion est qu’un tel terme n’est utile que lorsqu’il s’agit de déterminer si la personne est en mesure de continuer à exercer une activité spécifique ou de recevoir une rémunération d’aide, mais jamais comme une définition de la « valeur » . Ci-dessous vous les trouverez listés et listés. d’une personne ou de son rôle dans la société.

Avantages de l’obtention d’un certificat d’invalidité

  • Subventions pour l’achat, la rénovation et l’adaptation d’un véhicule.
  • Permis de stationnement sur les routes publiques.
  • Aide pour les transports en commun ou cartes spéciales avec réductions.
  • Réduction d’impôt sur les produits de nettoyage ou la pharmacie.
  • Bourses d’études pour l’éducation.
  • Des places universitaires particulièrement réservées.
  • Réductions pour les loisirs ou les loisirs.
  • Soins de santé.
  • Réductions pour les voyages longue distance et séjour dans les hôtels.
  • Accès aux logements officiels de protection réservés aux personnes handicapées.
  • Retraite anticipée pour les personnes ayant une invalidité supérieure à 65 %. Et dans les cas où l’invalidité dépasse 75 %, la pension pourrait être augmentée jusqu’à 50 % de plus.

Évaluation et calcul de l’invalidité

Les activités qu’une personne doit effectuer dans sa vie quotidienne (AVD) servent à évaluer le degré et le pourcentage d’incapacité qu’une personne aauto-soins, communication, activités physiques, fonctionnelles, contrôle du sommeil. Les activités quotidiennes sont divisées en . Et ils sont les suivants :

  • Se déplacer entre la chaise et le lit.
  • Mouvements tels que soulever, saisir, tenir, pousser, etc.
  • Toilettage personnel.
  • Utilisation des toilettes.
  • Bain ou douche (hygiène personnelle).
  • Faites défiler dans un fauteuil roulant.
  • Monter et descendre les escaliers.
  • Habillez-vous, changez et déshabillez.
  • Impossibilité de contrôler les excréments et l’urine.
  • Communication et activités sociales et sociales loisirs.
  • Mange.
  • Fonctions sexuelles.
  • Contrôle du sommeil
  • Capacité d’utilisation des moyens de transport.

Toutes les mesures ci-dessus sont utilisées pour évaluer le handicap de la personne .

Évaluation des difficultés de mobilité

Le taux de mobilité réduite est utilisé pour évaluer les difficultés de mobilité . Ce taux s’applique aux personnes ayant un taux d’invalidité supérieur à 33 %.

Quand une personne est-elle considérée comme ayant des difficultés de mobilité ?

Lorsque vous êtes un utilisateur de fauteuil roulant, quand vous êtes absolument dépendant de deux bâtons de marche et lorsque vous pouvez errer mais présente des comportements agressifs ou gênants qui sont difficiles à contrôler. Nue pour l’aide d’une troisième personne

Ceux qui sont touchés par un handicap de 75 % ou plus et qui répondent à la (ne pas travailler, ne pas être dans un centre, être âgé de plus de 18 ans et être espagnol ou étranger ayant la résidence légale).

Les mesures prévues par la loi pour vérifier si le demandeur a besoin de l’assistance d’un tiers sont les suivantes :

Lorsque l’intéressé est inclus dans l’une des cases du tableau précédent, il doit marquer « OUI », puis il devra ajouter la note de chaque section.

Degrés d’invalidité

Cela dit, le terme est utilisé par l’Institut national de la sécurité sociale pour :

  • Émettre l’incapacité d’un travailleur à cause d’un accident ou d’une maladie.
  • Lorsqu’ une personne ne peut exercer une vie active et est donc sujette à recevoir une rémunération pour survivre.
  • Si la personne a besoin d’installations supplémentaires ou de l’aide de tiers.

Selon la loi (RD. 1971/1999 du 23 décembre), il existe différents degrés d’incapacité et ces taux sont mesurés en fonction des niveaux et des classes ou des pourcentages :

Invalidité de première année

Lorsque le handicap est nul : la personne est endommagée, a des symptômes, des signes ou des séquelles, mais ils ne justifient aucune difficulté à effectuer des activités quotidiennes, mais ils peuvent être effectués dans leur intégralité.

✔ Incapacité de 2e année

Lorsque l’ incapacité est légère  : la personne est endommagée, présente des symptômes, des signes ou des séquelles, et il y a une certaine difficulté à effectuer des activités quotidiennes, mais ils peuvent être effectués dans leur intégralité.

Invalidité de 3e année

Lorsque l’ incapacité est modérée : la personne souffre de dommages, présente des symptômes, des signes ou des séquelles qui causent une diminution significative ou l’impossibilité de la capacité de la personne à effectuer des activités quotidiennes. Mais la personne est indépendante dans les activités d’autosoins .

Incapacité de 4e année

Lorsque l’ incapacité est grave : la personne est endommagée, présente des symptômes, des signes ou des séquelles qui provoquent une diminution significative ou l’impossibilité de la capacité de la personne à effectuer des activités quotidiennes. Dans ce cas, certaines activités quotidiennes d’autosoins peuvent être affectées .

Incapacité 5e année

Lorsque l’ incapacité est très grave  : la personne est endommagée, présente des symptômes, des signes ou des séquelles qui empêchent et rendent impossible les activités quotidiennes.

Détermination du pourcentage d’invalidité

En plus du degré d’invalidité, il y a le pourcentage d’invalidité qui est calculé en fonction de la catégorie d’invalidité déterminée. Les pourcentages sont liés à degrés mentionnés ci-dessus.

Selon la loi, 5 types de pourcentages sont distingués :

Classe 1 : 0 % d’invalidité

La personne est qualifiée avec un handicap, mais n’empêche aucun des DAV.

Classe 2 : 1 % à 24 % d’invalidité

La personne est qualifiée pour une invalidité légère.

◾ Classe 3 : 25 % à 49 % d’invalidité

La personne est qualifiée avec un handicap modéré.

◾ Classe 4 : invalidité de 50 % à 70 %

La personne est qualifiée pour une incapacité grave.

◾ Classe 5 : 75 % d’invalidité

La personne est qualifiée avec un handicap très grave.

Prestations et droits selon le pourcentage d’invalidité

Le Certificat du degré d’invalidité détenu par une personne, est un document qui prouve l’invalidité du titulaire à des fins administratives. Selon le degré d’incapacité qui est déterminer que vous serez admissible à un certain nombre d’avantages et d’avantages. Parmi les avantages que peuvent obtenir les personnes handicapées admissibles , mentionnons les suivants :

Prestations d’invalidité de 65 % ou plus.

Pension contributive :

  • Prestation financière en cas d’invalidité.
  • une augmentation de 50 % du montant économique si vous avez 75 % du degré d’invalidité et 15 points ou plus chez la troisième personne.

— Abonnement social pour téléphone handicapé de 65% :

  • Réduction des frais d’installation et paiement pour les retraités d’incapacité qui ne dépassent pas le revenu établi.

Prestations d’invalidité de 33 % et 65 %.

Allocation familiale pour enfants à charge :

  • Prestation financière jusqu’à 18 ans, 33% et à partir de 18 ans et plus de 65% (avec une augmentation de 50% du montant économique si vous avez un 75 % du degré d’invalidité et 15 points ou plus chez la troisième personne).

Prestations d’invalidité de 33 % ou plus.

— LISMI (Loi sur l’intégration sociale des handicapés) :

  • Santé et soins pharmaceutiques.
  • Réhabilitation.
  • Garanties de revenu minimum (65 %) et aide à la tierce personne (75 %).
  • Indemnité de mobilité et/ou compensation des frais de transport.

— Avantages fiscaux dans l’impôt sur le revenu des particuliers :

  • Déduction fiscale du revenu familial selon divers concepts.
  • Réduction d’impôt pour les travailleurs handicapés.
  • Déductions acquisition au logement.
  • Les régimes de retraite.

— Réductions ou exonérations de droits et/ou taxes :

  • Héritage et dons.
  • Transmissions patrimoniales.
  • Actes juridiques documentés.
  • Impôt sur les sociétés.
  • Application des taux de TVA réduit ou super-réduit aux personnes à mobilité réduite.

— Taxes municipales :

  • Rabais sur le paiement de certaines taxes, comme IBI, les ordures, l’eau et les égouts.
  • Réduction et exonération des droits de licence d’œuvres favorisant l’accessibilité, si elles impliquent une promotion de l’emploi.

— Logement :

  • Réservation pour la location et l’acquisition de logements protégés.
  • Aides à l’élimination des barrières.

— Éducation :

  • Score pour l’accès aux écoles publiques ou concertées et aux écoles maternelles.
  • Bourses d’études spéciales.
  • Aides pour manuels scolaires.
  • Aide au transport.
  • Aides à manger.
  • Revenus dans des centres spécifiques.
  • Programmes de garantie sociale.
  • Programmes de formation pour la transition vers la vie adulte.
  • Exemption de paiement des frais d’inscription à l’Université.
  • Réservation de places d’accès à l’Université.
  • Programmes de soutien et réservation de chambres ou d’étages surveillés.

— Emploi :

  • Programmes européens de formation et d’emploi.
  • Aide au travail indépendant.
  • Demande d’emploi en raison d’un handicap. Réservation de 2% dans les entreprises de plus de 50 travailleurs.
  • Aides aux entreprises privées pour l’embauche d’emplois et les subventions à la création d’emplois et l’adaptation des emplois.
  • Droit de réserver un quota pour les concours et les emplois publics, adaptation du temps et des moyens pour la tenue des examens.
  • Réduction et exonération des droits d’inscription dans les processus publics sélectifs.
  • La retraite anticipée avec 65 % un an plus tôt pour toutes les quatre années travaillées.
  • Aide financière à la réduction du temps de travail.
  • Augmentation de la suspension du contrat pour la naissance de fils.

— Centres spécifiques :

  • Centres de jour, maisons et résidences soutenues et surveillées.

— Actions en faveur des familles nombreuses :

  • Grande carte de famille.
  • Élimination de la limite d’âge à 21 ans.
  • Réduction du nombre d’enfants à deux, si l’un d’eux est handicapé de plus de 33 %, ou si les deux parents ont 33 % ou l’un d’eux 65 %.

— Véhicules :

  • Réduction et/ou exonération de la taxe d’immatriculation.
  • Exonération de la taxe de circulation municipale .
  • Carte de parking pour personnes à mobilité réduite.
  • Réduction de la TVA pour l’achat et la réparation du véhicule.
  • Aide à l’acquisition et à l’adaptation du véhicule pour les personnes à mobilité réduite.

— Aides individuelles :

  • Aide domicile.
  • Attention personnelle.
  • Aide économique, selon : Gestion des services sociaux. Fondation ONCE. Mairie (eurotaxi, piscines, etc.).

— Aide mutuelle :

  • Aide économique.
  • Le sida à la maison.
  • Admission dans les centres.

— Autres avantages :

  • Revenu actif d’insertion .
  • Paiement unique pour la naissance d’un enfant avec 33%.
  • Exemption du paiement des droits pour les permis de chasse et de pêche.
  • Carte d’or de RENFE.
  • Service d’interprète en langue des signes.
  • Protection juridique.
  • Les régimes et les fonds de retraite.

Incapacité de retard mental

Une personne handicapée est qualifiée pour un retard mental lorsqu’un problème cognitif, neurologique ou intellectuel, un dommage ou un retard gênent ou vous empêchent d’effectuer des activités quotidiennes ou des AVD d’une manière autonome.

Bien que ce type de handicap soit léger, il s’agit d’une exception à tout ce qui est mentionné ci-dessus .

Tout ce qui concerne la réglementation de l’incapacité mentale est établi au chapitre 3 « Système nerveux  » de la loi réglementaire susmentionnée.

Invalidité due à des troubles vasculaires

Les troubles vasculaires sont ceux causés par le manque d’approvisionnement en sang causé par les infarctus dits cérébraux. Dans ce cas, il sera évalué si le ou les membres affectés par le trouble vasculaire affectent la personne capable d’effectuer leur AVD de manière autonome.

vous pourriez aussi aimer